Dri Les courtils - 18, Hubermont - 6980 La Roche-en-Ardennes [Tel:084/36.80.61]

Les banques françaises en difficulté en Afrique francophone

Les banques françaises peinent à s'imposer en Afrique francophone alors que le marché s'avère offrir des perspectives de développement très importantes. En effet, les grandes banques françaises qui se sont implantées dès les années 1980 ne sont aujourd'hui que deux à posséder une présence concrète dans ces régions. C'est ainsi que seule BNP Paribas et la Société Générale ont pu véritablement profiter des possibilités offertes par ce marché mais dans des conditions assez complexes. Depuis 2007, les banques françaises perdent de plus en plus de parts de marché. Pourtant, le taux de bancarisation de l'Afrique francophone reste assez faible, ce qui laisse envisager une progression pour les années à venir. En effet, les études démontrent que d'ici 2020 les banques présentes en Afrique pourraient, étant donné les conditions de marché à venir, augmenter leurs bénéfices en réalisant un chiffre d'affaires pouvant aller jusqu'à 20 milliards d'euros de plus.

Une concurrence féroce

Une position qui a de quoi agacer les banques françaises étant donné qu'elles étaient dans les années 1980 encore relativement peu concurrencées en Afrique francophone, jusqu'à ce que la concurrence vienne petit à petit empiéter sur ces marchés lucratifs. Les banques françaises ont ainsi subi la concurrence d'autres grands acteurs internationaux mais aussi celle des banques locales très agressives commercialement parlant et qui n'ont pas hésité à venir piocher parmi les cadres des banques françaises installées, en leur offrant des conditions de travail et de rémunération plus intéressantes. Reste que les banques pourront toujours tirer des profits d'autres activités pour se rattraper, comme par exemples celles des banques en ligne. A cet égard, l'ouverture d'un compte chez la banque Fortuneo ou encore ouvrir un compte La Net Agence ou eLCL sont des opérations qui tentent de plus en plus de français, à en croire les dernières enquêtes sur le sujet.